Femmes

Syndication

Syndiquer le contenu

Vos informations sur Togosite

 

BLOG TOGOFACE

Publicité

TOGO: Les populations de Lomé ont répondu massivement, ce week-end, à l’appel des Organisations de Défense des Droits de l’Homme (ODDH)

C’est par dizaines de milliers que les populations de Lomé et ses environs ont pris d’assaut, ce samedi 11 février 2012, le rond point de Bê Gakpoto, répondant ainsi à l’appel des Organisations de Défense des Droits de l’Homme (ODDH) : l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, branche togolaise (ACAT-TOGO), l’Association Togolaise des Droits de l’Homme (ATDH), l’Association Togolaise pour la Défense et la Promotion des Droits Humains (ATDPDH), le Collectif des Associations Contre l’impunité au Togo (CACIT), la Coalition Togolaise des Défenseurs des Droits de l’Homme (CTDDH), l’association Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO), la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) et l’association Nouveau Droits de l’Homme, Section togolaise (NDH-TOGO), pour dénoncer le silence irresponsable et coupable de Faure Gnassingbé et de son gouvernement face aux revendications légitimes des ODDH et exiger qu’il soit mis un terme à la torture, à l’impunité sous toutes ses formes, à la violation systématique des droits de l’hommes et des citoyens, à la gabegie, au pillage des ressources nationales et à la vie chère au Togo.

Des milliers de militants et sympathisants du Front Républicain pour l’Alternance et Changement (FRAC), répondant à l’appel de leurs leaders, ont accepté de sacrifier leur marche hebdomadaire de protestation du samedi 12 février 2012 pour soutenir les ODDH.

Nombreux sont les représentants des partis politiques qui ont pris place derrière les premiers responsables des ODDH. On notera une présence très remarquée d’une forte délégation du FRAC avec Jean-Pierre Fabre, Président National de l’Alliance National pour le Changement (ANC), Aimé Tchabouré Gogué, Président de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), Abi Tchessa, Président du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR) et Clifford Sanvee de Sursaut-Togo. On notera également la présence de Claude Améganvi, Secrétaire national du Parti des Travailleurs, du Dr Amaglo, vice-Président du CAR etc..

Tout au long du trajet qui mène du rond point de Bê Gakpoto à l’ancienne présidence de la République, les populations de Lomé sont sorties très nombreuses pour soutenir, applaudir et encourager les manifestants.

C’est une foule de plus de cinquante mille personnes qui est arrivée, après plus de quatre heures de marche, à la plage, face à l’ancienne présidence de la République, où s’est tenu un grand meeting.

Tour à tour, les premiers responsables des ODDH : Maître Zeus Ajavon, Madame Dogbé, Maître Afangbedji Benoît, Madame Fabi Kouassi, Maître Raphaël Adzaré, Monsieur Francis Amuzun et Monsieur Klumson se sont succédés sur le podium, pendant quatre durant, pour dénoncer :

•le silence coupable de Faure Gnassingbé et de son gouvernement face aux revendications légitimes des ODDH,
•la torture,
•l’impunité sous toutes ses formes,
•la gabegie et le pillage des ressources du pays par une minorité,
•la saisie illégale et la confiscation des fonds appartenant à des tiers,
•l’expropriation des terres sans préalable et juste indemnisation,
•l’instrumentalisation de la justice,
•la surpopulation et la déshumanisation du milieu carcéral,
•la vie chère,
•les violations systématiques des droits des citoyens togolais,
•la confiscation du pouvoir par un clan
•les fraudes électorales
•tentatives de musellement de la presse privée
•fermetures illégales de radios privées
•etc..
VIA ANC TOGO

AddToAny

Share this

Pub

style="display:inline-block;width:728px;height:15px"
data-ad-client="ca-pub-7098819866645923"
data-ad-slot="9885453694">

PUBLICITE

Jean-Pierre Fabre, Président ANC TOGO


« La limitation du mandat présidentiel n’est plus une question juridique
mais une question politique et d’éthique. Je dis bien d’étique
puisqu’il faut respecter la parole donnée, les accords signés. Il faut
que cet accord soit aujourd’hui respecté puisqu’un accord politique est
au-dessus de la Constitution et des lois de la République»
Jean-Pierre Fabre

Evénements

  • No upcoming events available

Publicité

Horoscope

Live Score

Jeux en Ligne

Sylvanus Olympio (1902-1963) : premier président du Togo

suivez-nous sur Twitter

Togosite sur Facebook

PR Newswire