50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!
« Il ne faut pas céder à l'intimidation»

FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


Depuis sa sortie de prison le 6 février dernier, l’homme est resté discret et même silencieux. Un de ses grands admirateurs disait de lui qu’il était « en réserve de la République ». En dehors de quelques apparitions dans les cérémonies de deuil, l’ancien ministre de l’Administration territoriale de Faure Gnassingbé arrêté et incarcéré dans la scabreuse affaire d’escroquerie dite internationale a été aperçu à la réception organisée ce 14 juillet à l’Ambassade de France à Lomé.

Accompagné de son épouse Zaina, il était dans les objectifs de tous les médias présents. Toujours égal à lui-même, il a changé de chaleureuses civilités avec des proches, des amis qu’il n’a certainement plus revus depuis longtemps, des anciens collègues du pouvoir, des responsables de l’opposition. On le croirait encore aux affaires, tant il était l’objet de toutes les attractions. Plusieurs invités étaient surpris de le croiser à cet endroit.

Pascal Bodjona, un des piliers du régime de Faure Gnassingbé tombé en disgrâce en 2012 a été arrêté d’une manière rocambolesque et gardé à la gendarmerie nationale dans une affaire montée de toutes pièces et qualifiée d’escroquerie internationale. Après 8 mois de détention, il a été libéré avant d’être de nouveau arrêté et incarcéré à la prison civile de Tsévié. La suite fut une pantalonnade judiciaire sur fond de montages, de violations, de contorsions, de déni de justice.

L’homme a toujours clamé son innocence dans cette affaire et s’est engagé avec ses avocats à défendre son honneur. Il s’est même transporté à la Cour de justice de la CEDEAO à Abuja qui a ordonné sa libération. Le 6 février 2016, il finit par être libéré d’office par le juge après plusieurs mois de détention arbitraire. Son apparition ce 14 juillet à l’Ambassade de France signe-t-elle son retour en politique ?

On le saura dans les jours qui viennent. Face à ce qui semble une réhabilitation, ses détracteurs qui le croyaient définitivement hors-jeu doivent afficher un sourire jaune.

Ferdi-Nando

L'Alternative


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!