Après avoir fait le cérémonial vendredi, le Premier Ministre a eu des échanges à bâton-rompu avec les responsables syndicaux ; des échanges qui ont duré une trentaine de minutes. Occasion pour le Chef du gouvernement et ses interlocuteurs de se parler entre frères. Et le consensus auquel ils sont parvenus est basé sur deux mots : le dialogue et la concertation, afin de garantir un avenir meilleur aux enfants, la génération de demain.

« Le Dialogue, la concertation, ce sont les vertus que je vous recommande », a conseillé le PM aux enseignants. Pour lui, « tout ce qui est passé est derrière nous ; ensemble resserrons les rangs pour que notre secteur de l’éducation soit un secteur porteur ».

Les difficultés peuvent subvenir à tout moment ; mais, si elles arrivent, « adressez-vous aux ministres ; moi-même je les interpelle comme le Chef de l’État m’interpelle également », a ajouté le Chef du Gouvernement.

Sélom Komi KLASSOU a également fait comprendre aux responsables syndicaux l’importance des enfants pour tout travailleur en Afrique, surtout au Togo ; raison pour laquelle chaque travailleur cherche à se garantir une retraite meilleure.

« En Afrique en général, ce sont nos enfants qui constituent cette retraite parce que chaque parent espère que si son enfant devenait ceci ou cela demain, il pourra l’aider. Alors, ne gâchons pas l’avenir, l’espérance des parents que nous sommes », a-t-il conseillé aux enseignants.

Diverses mesures ont été annoncées le vendredi par le Gouvernement afin d’améliorer les conditions de vie et de travail du personnel enseignant. Parmi les décisions prises par l’Exécutif togolais, le doublement de la prime d’incitation à la fonction enseignante qui passe respectivement de 8 000 FCFA et 10 000 FCFA à 16 000 FCFA et 20 000 FCFA selon les catégories.

T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!