Togo : Les évenements de la répression barbare sur le Campus de Lomé

FAURE GNASSINGBE , IL FAUT LAISSER LES ETUDIANTS TOGOLAIS EN PAIX

Une Assemblée générale conjointe de la Coordination des syndicats de l'éducation du Togo (CSET) et de la Fédération des syndicats de l'éducation (FESEN) a eu lieu samedi au Centre Communautaire de Tokoin à Lomé.

Il s'agissait pour les organisateurs de faire à leurs adhérents, le point des discussions entamées avec le gouvernement et recueillir les avis et réactions de ceux-ci en vue de déterminer la conduite à tenir pour la suite du mouvement.

A l’issue de cette Assemblée générale, la CSET et la FESEN ont unanimement convenu de « suspendre provisoirement » leurs mouvements de grève tout en continuant les négociations avec le gouvernement pour parvenir à « clarifier les points obscures de la déclaration du Premier ministre et sauver l'année scolaire ». 

Il faut souligner que les participants à cette rencontré ont exigé le reversement intégral des précomptes dans les six mois à venir et signifié au gouvernement leur mécontentement à l’égard de certains ministres pour leurs déclarations qualifiées de « cavalières ». Ils se sont engagés à reprendre les cours là où ils ont été interrompus.

Cependant, cet engagement est de plus en plus remis en cause par les fédérations de la CSET de plusieurs villes de l’intérieur du pays qui voudraient poursuivre le mouvement jusqu’à obtention « totale » de satisfaction et désavouent les premiers responsables de leur coordination.


Afreepress


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!