50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!
« Il ne faut pas céder à l'intimidation»

FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!

« Il n’y a pas des traces, il y a du pétrole même. C’est des étangs, c’est-à-dire ça ne peut pas fuir comme ce sera le cas pour les nappes », confirme Edoh Kokou Agbémadon, Coordonnateur National de l’ITIE-Togo. Mais, les démarches sont encours pour rendre bénéfique cette exploitation qui s’est avérée onéreuse, de par l’expérience.

L’ancien ministre de Mines fait savoir que certes le pétrole existe en grande quantité, mais il se retrouve en eau profonde, si bien qu’il faut mettre des installations conséquentes avant de pouvoir l’exploiter. Quatre forage ont déjà été faits dans ce sens mais cela n’a pas été positif : « ils n’ont pas permis d’exploiter industriellement et économiquement le pétrole », nous renseigne M. Agbémadon qui ne passe sous silence le coût très onéreux de ces initiatives expérimentales.

Selon lui, sur les quatre forages, il a suivi personnellement deux. D’abord c’est à 2000 mètres de profondeur ; ensuite on avait encore foré au-delà de 2324 mètres, faisant en tout 4 324 mètres » Mais, on n’est pas tombé sur de bonnes poches. Et en ce moment, un forage nous revenait à 14 milliards de francs CFA », a précisé le Coordonnateur National de l’ITIE-Togo.

Récemment, les audiences publiques organisées au terme de l’étude d’impact environnemental ont donné le quitus à la société ENI d’installer deux puits dans les eaux togolaises. Il s’agit du puits Oti 1 dans le bloc 1 à 17 km de la côte avec une profondeur de 50 à 60 mètres et du puits dénommé Kara 1 dans le Bloc 2 à 63 km de la côte avec une profondeur d’environ 2500 mètres. Mais, jusque-là, les résultats ne sont pas encore disponibles.

Au vu des études expérimentales dont a fait cas le ministre Agbémadon, l’on se demande si avec ces différentes profondeurs des installations de l’ENI, une issue favorable attend le Togo.

Tout compte fait, « ce que nous pouvons vous confirmer c’est que l’exploitation n’est pas encore opérationnelle, le pétrole n’est pas encore exploité pour le moment au Togo », a conclu Edoh Agbémédon avant de lancer un message d’espoir selon lequel « un jour ce sera exploitable car la question de l’exploitation du pétrole nous intéresse tous ».

T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!