Le projet « Appui au marquage, à la réhabilitation de magasins et à la destruction des armes, munitions et autres matériels connexes au Togo » a été officiellement lancé ce jeudi à Lomé par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Colonel Yark Damehame.
Ce projet initié par le Ministère de la sécurité reçoit l'appui technique du Centre Régional des Nations Unies pour la paix et le Désarmement en Afrique (UNREC).


L'objectif visé par ledit projet est de poursuivre le marquage des armes détenues par des personnes privées mais aussi celles des forces de défense et de sécurité. Il prend également en compte la réhabilitation des magasins servant de stockage d’armes et de munitions, la destruction des armes, obus et bombes saisies ou obsolètes et l’équipement des magasins d’armes en moyens adéquats de sécurité.

Dans son discours de lancement, Le ministre de la sécurité n'a pas manqué de souligner l'importance de ce projet qui va permettre désormais au Togo de disposer d’une base de données électronique sécurisée et fiable et un registre des armes civiles et de guerres marquées, puis réhabiliter les magasins des stocks d’armes gouvernementaux.


«L'aboutissement de ce projet va permettre la mise en application par le Togo du point 16 des Objectifs de Développement Durables (ODD), qui met l’accent sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable notamment la réduction nette d’ici 2030, du trafic d’armes et de lutte contre les formes de criminalité organisée », a précisé Yark Damehame. Le ministre de la Sécurité a également saisi l'occasion pour remercier au nom du gouvernement l'UNREC et tout le système des Nations Unies pour le soutien qu'ils apportent au Togo dans la mise en œuvre de ce processus.


La directrice du Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement Olatokunbo IGE, a déclaré que l’utilisation anarchique des armes à feu illégales dans des conflits armés crée de sérieux défis à la paix, à la sécurité et au développement. Elle a, au cours de la cérémonie, indiqué que des actions devraient être menées d’ici 2063.


«L'UNREC s’engage à accompagner le Togo entre autres dans la sensibilisation de la population sur la poursuite du processus de marquage des armes réalisées en 2014, la formation des agents des forces de défense et de sécurité sur l’utilisation des machines de marquage, l’évaluation des magasins d’armes gouvernementaux à réhabiliter », a-t-elle affirmé.

Soulignons que le Togo s’est engagé depuis plusieurs années dans la lutte contre la prolifération et la circulation anarchique des armes légères et de petits calibres, et des munitions afin de se conformer à la convention de la CEDEAO sur ces armes et autres matériels connexes ainsi que le Traité sur le Commerce des Armes (TCA). Pour rappel, en 2014, grâce à l'appui financier de la République Fédérale d’Allemagne, le ministère de la sécurité et de la protection civile avait procédé au marquage de 9064 armes.
Dépêches Togo


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd